Archive | La construction Flux RSS de cette section

À propos de cevennes

Association Les Fous de la Sogne Les Champs 30450 Aujac Tél : 07 77 05 66 83 Email : chantierlasogne@hotmail.fr

Le concept des Fous de la Sogne

24 janvier 2018

0 Commentaire

logolasogne.jpg

Le concept du site de la Sogne

La Sogne ou le site des Fous de la Sogne est un chantier médiéval de reconstitution d’un château-fort et de son village du moyen âge, débuté en mars 2006.
Les Fous de la Sogne tel qu’on les nomme, utilisent les techniques et les matériaux qu’ils trouvent sur place.
C’est un ambitieux projet expérimental situé à Aujac (Gard) dans les Hautes Cévennes, visant à améliorer et mieux comprendre nos connaissances sur le mode de vie et les habitudes de ces périodes.
La méthode de construction est celle des villages construits entre l’an mil et le XII° siècle, sur les méthodologies d’un tel site en milieu de montagne, en partant d’un site vierge et en utilisant la cohérence du terrain.

[...]

Le propos des Fous de la Sogne

24 janvier 2018

0 Commentaire

homme.jpg

Le propos des Fous de la Sogne

On connait à travers toute l’Europe des essais d’archéologie expérimentale, des démarches pour mieux comprendre les procédés d’autrefois. Le site de la Sogne est un bel exemple pour les Hautes Cévennes. Plutôt que de se conformer à des modèles schématiques ou hypothétiques, les Fous de la Sogne, ont tenté de recouvrer les techniques, matériellement, en réapprenant les gestes. Il aura fallu de nombreuses années de recherches historiques et archéologiques pour élaborer le concept d’intégration du site par les indices et les manuscrits, avec tous les aléas d’interprétation… Il fallait donc maintenant mettre la main à la patte.

[...]

Une dynamique spécifique

24 janvier 2018

0 Commentaire

Plan final de la Sogne en 2045

Plan final de la Sogne en 2045

Une dynamique spécifique
La Sogne a démarré comme un chantier médiéval sur une conception, dont la plupart des difficultés ne sont examinées qu’au fur et à mesure qu’elles se présentent. Le projet initial n’a résolu ni la totalité des plans et des masses, ni la chronologie d’enchaînement des travaux. On a d’abord paré au plus immédiat : entretien du site (3 hectares), extraction et approvisionnement de la pierre.
Le site de la Sogne, une montagne escarpée et étroite, représente tout l’intérêt de la compréhension sur la manière d’intégration de l’espace humain à la nature, sans atteindre le paysage. La découverte des époques donne au chantier médiéval toute une dimension inédite, par la mise en scène d’une straté&gie de déroulement et par l’improvisation de réponses à d’inévitables problèmes de constructeurs. Ceci est justement tout l’intérêt de l’existence du site de la Sogne.

Un choix privilégié : le site

24 janvier 2018

0 Commentaire

Le site de la Sogne

Le site de la Sogne

Un choix privilégié : le site
A sommet et à mi pente de la montagne, la Sogne est un vaste chantier. Autrefois, après avoir choisi leur site d’implantation, les bâtisseurs cévenols édifiaient leur bâtiment, le plus souvent dans le coin de la propriété, généralement là où l’on ne pouvait rien cultiver. Le bâtiment était construit sur des blocs de roches massifs qui leur servaient de fondations. On observe aussi que les villages et hameaux en Cévennes sont globalement en contrebas d’une source et à mi-pente pour être abrités des vents.
Sur le site, on utilise le bois, la terre et les pierres, pour la construction des bâtiments mais aussi pour l’aménagement du terrain et de l’enceinte.

[...]

Les matériaux & leurs usages

24 janvier 2018

0 Commentaire

Atelier à bois

Atelier à bois

Les matériaux & leurs usages
Pour les bâtisseurs cévenols, le site de la Sogne est le plus proche fournisseur de matériaux. Loin des voies de communications, les constructeurs dépendent des matières qu’ils trouvent sur place, dans la nature qui les entoure. Il y a du bois, de la terre et beaucoup de pierres.
En Cévennes, suivant le lieu, le sol contenait du gneiss, du quartz, du schiste, du granite, du grès et parfois même du calcaire. Sur le chantier médiéval, les affleurements de roches de schiste sont nombreux.

[...]

La construction traditionnelle

24 janvier 2018

0 Commentaire

Le mazet de la Sogne

Le mazet de la Sogne

La construction traditionnelle
Tout comme les anciens cévenols qui construisaient sans architecte, spouvent même sans maçon, muni seulement de pelles, de pioches, de burins et de masses, les bâtisseurs utilisent ce qu’ils trouvent sur place.
Les volumes du bâti sont adaptés au relief, en s’adossant à la roche pour y trouver stabilité et protection contre le vent.
Pierre par pierre, ils édifient avec un espace protégé. Des constructions simples mais évolutives. Sortis de la terre, pierre par pierre, les constructions se prolongent, se traduisent et s’embellissent, pour redevenir enfin ce qu’elles sont devenues : du paysage.

[...]

Caractéristiques et structures des villages cévenols

24 janvier 2018

0 Commentaire

Aujac

Aujac

Caractéristiques et structures des villages cévenols
Sur le territoire de la vallée de la Cèze, la caractéristique des villages et hameaux dans un type précis d’habitat dispersé, s’inscrit dans un schéma d’urbanisation élaboré dont on note trois structures :
- Le village à deux pôles qui sépare volontairement de quelques mètres la vie sociale de la vie privée.
- Le village rue, structure la plus employée en Cévennes. Il s’agit d’un alignement et d’une continuité des façades principales des bâtiments sur une rue principale. Des passages couverts semi privatifs donnent accès aux façades arrière, sur les jardins. Cette structure permet en autre l’installation de commerces sur une rue principale, facilitant ainsi l’économie des villages.
- Le hameau concentré est un type de structure, qui juxtapose les bâtiments agricoles avec les maisons d’habitations d’un même hameau ou village, le tout reliés par des cours et de petites ruelles.

Les constructions en pierres sèches

24 janvier 2018

0 Commentaire

Porte du rempart

Les constructions en pierres sèches
La richesse des aménagements extérieurs contribue à la qualité architecturale de l’ensemble du site de la Sogne. Les deux éléments majeurs qui les caractérisent sont les faïsses, les escaliers et les treilles.
En Cévennes, les terres cultivables étaient autrefois rares car menacées par l’érosion et les violents orages. C’est de cette cause, pour garder la terre, que l’on sait mis à construire des faïsses.
Ainsi, minutieusement et laborieusement, toutes les pierres du terrain étaient ramassées pour être ensuite bâties à sec. Elles étaient alors toutes alignées formant souvent des kilomètres de murs dont il aura fallu des générations et de générations de paysans pour les élever.

[...]

ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Le blogue a Voliere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Centenaire de l'Ecole Privé...
| stoumbourse
| sam1blog