Ponteils-et-Brésis : La Fédération d’Archéologie et d’Histoire du Gard examine le château de Brisis

Château de Brisis, courtine Nord, photo : Alexandre Pau.

Château de Brésis, courtine Nord, photo : Alexandre Pau.

PONTEILS-ET-BRESIS : La Fédération d’Archéologie et d’Histoire du Gard examine le château de Brisis

Décidément le château des Hérail de Brisis attire les spécialistes en ce moment ! Après l’intervention de Lou Pingusson, étudiante en archéologie à Paris Sorbonne avec Elisabeth Hébérard, présidente du Groupe alésien de recherche archéologique, c’est une délégation de la Fédération d’Histoire et d’Archéologie du Gard (FAHG) à s’être approchée des remparts du château, par le chemin rural, samedi 19 mai dernier sous une pluie battante.

Fédération d'Archéologie et d'Histoire du Gard - 6, Rue Centrale 30190 MOUSSAC

Fédération d’Archéologie et d’Histoire du Gard – 6, Rue Centrale 30190 MOUSSAC

La FAHG regroupe aujourd’hui 41 associations et plus de 3000 bénévoles qui s’intéressent à l’archéologie, l’histoire, l’architecture vernaculaire au sens large du terme, leurs disciplines et leurs sciences auxiliaires et qui oeuvrent à leur développement, leur promotion et la préservation du patrimoine, présidé par le Docteur Pierre Valette.

Frédéric Salle Lagarde, maire de Moussac et vice-président de la fédération et membre des châteaux de Montalet, Allégre, Sabran et Bouquet et Alexandre Pau, docteur en histoire, président de l’association Muses & Hommes et président du château de Sabran. Tous deux ont été accueilli par Laeticia Gineste, gardienne du château, Frédéric Dussaud, agent du patrimoine et Christophe Fasolo, bénévole.

La FAHG se penche sur les mystères du château de Brisis.

La FAHG se penche sur les mystères du château de Brisis.

La démarche de la FAHG étant d’aider au mieux, le propriétaire Jean de Brisis, dans le projet de restauration du château de Brisis, de faire profiter de leur réseau associatif, et surtout de leur expérience riche dans le domaine de la restauration, l’historique et l’animation de notre patrimoine et particulièrement pour ce qui nous concerne ici, nos châteaux.
La première aide étant déjà d’informer des démarches administratives lourdes qui les attendent et la manière de les alléger au mieux.

Alexandre Pau concentre depuis des années ses recherches sur la castellologie. Il a consacré de nombreuses études à l’histoire du château et de la famille de Polignac (Haute-Loire) et le castrum et la famille de Sabran (Gard). Depuis, il publie dans une collection appelée « Velay historique » éditée par les éditions du Roure. Alexandre Pau prépare en ce moment un ouvrage sur les châteaux de la Cèze où le château de Brisis ne fera pas défaut par la spécificité unique de la toiture de la tour carrée, une acrotère, seul exemple conservé à ce jour connu.

« Ce château représente un très grand intérêt !« , précise tout de suite Frédéric Salle Lagarde, en observant l’édifice et le travail de la roche. « Je ne peux que féliciter l’équipe du château de Brésis de son entreprise et de l’énergie déployez, conditions indispensables à la conservation de cet édifice, qui, par trop d’aspects ne peut attendre plus longtemps une intervention salvatrice« , précise le vice président de la fédération.

Façade Cèze, vue intérieure, Château de Brisis.

Façade Cèze, vue intérieure, Château de Brisis, photo : Alexandre Pau.

À propos de cevennes

Association Les Amis du Château de Brisis c/o Frédéric Dussaud Les Champs 30450 Aujac Tél : 07 77 05 66 83 Email : chantierlasogne@hotmail.fr

Voir tous les articles de cevennes

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Le blogue a Voliere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Centenaire de l'Ecole Privé...
| stoumbourse
| sam1blog