Un choix privilégié : le site

24 janvier 2018

La construction

Le site de la Sogne

Le site de la Sogne

Un choix privilégié : le site
A sommet et à mi pente de la montagne, la Sogne est un vaste chantier. Autrefois, après avoir choisi leur site d’implantation, les bâtisseurs cévenols édifiaient leur bâtiment, le plus souvent dans le coin de la propriété, généralement là où l’on ne pouvait rien cultiver. Le bâtiment était construit sur des blocs de roches massifs qui leur servaient de fondations. On observe aussi que les villages et hameaux en Cévennes sont globalement en contrebas d’une source et à mi-pente pour être abrités des vents.
Sur le site, on utilise le bois, la terre et les pierres, pour la construction des bâtiments mais aussi pour l’aménagement du terrain et de l’enceinte.

L’intégration de la pente dans la construction permet de bénéficier, non seulement d’un accès de plein pied à différents niveaux, mais également d’une vue imprenable sur le « quartier », d’une bonne exposition au soleil, ce qui parait, surtout en hiver, aussi important que la nature du sol.
Au moyen âge, les moyens réduits faisaient du choix du site une question primordiale pour le paysan cévenol, car celui-ci ne gaspillait rien ! Une fois qu’il avait choisi son site, chaque élément ou caractéristique trouvait sa place et son utilisation.
Seul celui qui sait valoriser au mieux les potentialités de ses terrains peut survivre dans de tels lieux isolés comme la Sogne. C’est pourquoi travailler avec la logique du terrain est une nécessité absolue. Avec endurance et application, on réinvente à chaque fois comme un savoir-faire transmis depuis des générations.
Le moyen âge dans les Cévennes était une époque où souvent le plus proche voisin était à des kilomètres de marche à pied. Alors les terres autour des villages, comme des mas et des maisons d’habitations, devaient assurer le nécessaire.

Une vue du site en 2015.

Une vue du site en 2015.

L’utilisation et l’entretien des richesses trouvés sur place sont une simple question de bons sens. Les anciens ne pouvaient pas se permettre de le négliger, comme l’eau, véritable source de vie.
A la Sogne, on compose avec l’existant pour améliorer son quotidien. Car dans la construction traditionnelle cévenole, la nécessité d’adaptation aux particularités climatiques et géographiques obligeant l’homme à devoir s’intégrer dans son site avec intelligence et humilité. Ce qui fait une expérience souvent séculaire des lieux.

À propos de cevennes

Association Les Amis du Château de Brisis c/o Frédéric Dussaud Les Champs 30450 Aujac Tél : 07 77 05 66 83 Email : chantierlasogne@hotmail.fr

Voir tous les articles de cevennes

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Le blogue a Voliere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Centenaire de l'Ecole Privé...
| stoumbourse
| sam1blog