Les matériaux & leurs usages

24 janvier 2018

La construction

Atelier à bois

Atelier à bois

Les matériaux & leurs usages
Pour les bâtisseurs cévenols, le site de la Sogne est le plus proche fournisseur de matériaux. Loin des voies de communications, les constructeurs dépendent des matières qu’ils trouvent sur place, dans la nature qui les entoure. Il y a du bois, de la terre et beaucoup de pierres.
En Cévennes, suivant le lieu, le sol contenait du gneiss, du quartz, du schiste, du granite, du grès et parfois même du calcaire. Sur le chantier médiéval, les affleurements de roches de schiste sont nombreux.

Grâce à cette richesse minérale, nous pouvons bâtir des constructions principalement en pierres, les charpentes en châtaigniers, les lauzes en lauzes ou des toitures végétales, et les mortiers et les enduits, si le bâti n’est pas en pierres sèches, en terre argileuse mélangée à la chaux – mais comme autrefois pour les plus riches.
Les maisons cévenoles ainsi construites étaient solides et bien adaptées au climat parfois rude des Cévennes.
Dans les constructions traditionnelles des Cévennes, lorsqu’elles sont réalisées principalement avec des matériaux extraits sur place, bâties avec un même matériau et le même soin, les habitations, les dépendances et les aménagements extérieurs, sont la cohésion et la liaison entre les uns et les autres.
Les matériaux utilisés sur le chantier médiéval ont un autre avantage. D’origine naturelle, ils possèdent les propriétés propres à toute matière organique. C’est une structure irrégulière qui permet une grande souplesse d’assemblage, des teintes multiples et changeantes qui jouent avec la lumière et les saisons. Ainsi, les matériaux organiques garantissent aux constructions de la Sogne, de s’intégrer harmonieusement et de vieillir en beauté sur le site.
La limite des matériaux à disposition demande aux constructeurs d’autrefois une bonne connaissance de l’ensemble de leurs propriétés, afin de les utiliser suivants leurs qualités naturelles.
L’appareil et la qualité des pierres sont différents, suivants qu’il s’agisse d’un mur de soutènement, d’un chaînage d’angle, d’une voûte, d’un linteau de porte ou de fenêtre. A la Sogne, le schiste à bâtir doit correspondre objectivement à la tâche confiée et à la situation du site.
Tout l’art des anciens étaient de combiner savoir transmis et liberté novatrice pour bâtir suivant le besoin des ouvrages vraiment adaptés à chaque usage. C’est ainsi que l’architecture traditionnelle en Cévennes, qui peut sembler modeste à première vue, se révèle sous l’oeil d’un observateur attentif, riche en détail et enseignement.

À propos de cevennes

Association Les Amis du Château de Brisis c/o Frédéric Dussaud Les Champs 30450 Aujac Tél : 07 77 05 66 83 Email : chantierlasogne@hotmail.fr

Voir tous les articles de cevennes

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Le blogue a Voliere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Centenaire de l'Ecole Privé...
| stoumbourse
| sam1blog